Eco-emballages et Adème ont-ils atteint leurs objectifs ?

Publié en février 2016, le Bilan d'activité intermédiaire des sociétés agréées Eco-Emballages et Adelphe est à mi-parcours, couvrant la période de 2011 à 2013, l'agrément renouvelé au 1er janvier 2011 pour les deux éco-organismes ayant été obtenu pour une durée de six ans.

1/ 100000 tonnes de réduction de déchets à fin 2016.

Objectif atteint dès 2012

 

2/ Atteindre un taux annuel de recyclage de 75%.

Cet objectif ne sera pas atteint, estime l'Ademe. Fin 2013 le taux était de 67,3 % et "la progression actuelle est insuffisante pour atteindre l'objectif de 75 % avant 2016. En poursuivant au rythme actuel, cela permettrait d'atteindre 69,5 %", indique l'auteur du rapport, le cabinet EY.

 

3/ Couvrir 80 % des coûts annuels des collectivités pour la collecte, le tri et le traitement des déchets.

Les titulaires d'un agrément au titre des emballages ménagers doivent financer les coûts de collecte, de tri et de traitement supportés par les collectivités territoriales à hauteur de 80 % des coûts nets de référence d'un service de collecte et de tri optimisé au plus tard fin 2012.
Il faut noter que ce taux de 80 % s'attend pour un recyclage de 75 %.

Le taux de couverture des coûts "est passé de 71 % en 2011 à 78,6 % en 2013 et atteindrait 80 % si le taux de recyclage atteignait 75 %." 

 

Le rapport estime que 99,5 % des obligations évaluées (ces trois grands objectifs chiffrés ainsi que 249 "obligations évaluables") sont jugées respectées dans leur totalité ou majoritairement.