Noto,
la famille de police universelle et gratuite mise au point par Google
Cette police d'écriture en open source comprend 110 000 caractères.

Si vous n'avez jamais entendu parler de "tofu" en informatique, vous en avez probablement déjà fait l'expérience. Lorsqu'une police n'a pas de correspondance standardisée par l'Unicode, elle est remplacée par un carré qui ressemble à un dé de fromage de soja. Pour éradiquer ce tofu non comestible, Google a planché pendant cinq ans aidé d'experts dans le domaine de la typographie, comme la fonderie Monotype ou l'éditeur Adobe, et a mis au point un jeu de typographie comprenant 110 000 caractères et couvrant plus de 800 langues.

Baptisé Noto pour "NO more TOfu", ce jeu de polices de caractères est gratuit et disponible en open source.

Le projet Noto a débuté lors de l'apparition des systèmes d'exploitation Android et Chrome OS de Google. "Lorsque nous avons commencé, nous ne sommes pas conscients de l'ampleur du défi, explique Google sur son blog officiel pour les développeurs. Il a fallu faire des essais de design et des tests techniques dans des centaines de langues, et avoir l'expertise de spécialistes pour des scripts spécifiques. Par exemple, en arabe, chaque caractère a quatre glyphes (c’est-à-dire les formes qu’un caractère peut prendre) qui changent en fonction du texte qui vient après. Dans les langues indo-aryennes, les glyphes peuvent être réorganisés ou même divisés en deux selon le texte qui les entoure."

Au-delà du "no more tofu", Noto doit également permettre la préservation des langues rares grâce à la numérisation.

Google mettra à jour Noto au fur et à mesure que de nouveaux caractères (comme les émoticônes) seront ajoutés à l'Unicode. 

La famille complète de la police Noto est téléchargeable gratuitement.